Le jour par jour

1939   15 août  

Nicole Avril

  Est enseignante, comédienne, mannequin et écrivain française
  Née le 15 août 1939
 
  [Nicole Avril]  – Moi, Dora Maar
  "On m’appelle Dora Maar. Auprès de mes amis, Georges Bataille, Paul Éluard, Man Ray, Brassaï, j’étais une photographe d’un certain renom. J’ai rencontré un homme. Il était le génie. Il était la vie. Il était la déchirure. Il m’a demandé de le suivre sans me retourner, et, si je me retourne aujourd’hui vers ce qui fut notre amour, c’est que cet homme-là vient de mourir. Il s’appelait Pablo Picasso.
Ce fut un amour fou. Quand l’amour se retira, il ne resta que la folie. On prétend m’avoir entendue affirmer qu’il n’y avait plus que Dieu après Picasso. Je ne me souviens pas l’avoir dit, mais je n’ai jamais cessé de le penser."

La biographie de Nicole Avril

Nicole Avril, ce n’est pas un pseudonyme, a fait ses études primaires, secondaires et supérieures à Lyon. Licence de lettres modernes. Capes. Professeur de lettres dans le Nord, puis à Paris. Comédienne et mannequin. Écrivain enfin.
Nicole Avril fait ses débuts en littérature, en 1972, avec "L’Été de la Saint-Valentin" et "Les Gens de Misar" qui obtient le prix des Quatre Jurys. Auteur d’un film de télévision dont elle tire un roman : "Les Remparts d’Adrien". Son oeuvre romanesque se poursuit avec "Le Jardin des absents", "Monsieur de Lyon", "La Disgrâce", "Jeanne","La Première Alliance", "Sur la peau du diable", "Dans les jardins de mon père" (un récit autobiographique, en 1989), "Il y a longtemps que je t’aime", "L’Impératrice" et "Une Personne déplacée".
Nicole Avril est également l’auteur d’un essai écrit avec son époux, Jean-Pierre Elkabbach, "Taisez-vous, Elkabbach !" (1982).

Œuvres de Nicole Avril

Dictionnaire de la passion amoureuse, 2007.
Dernière mise en scène, 2005.
Le Regard de la grenouille, 2003.
Moi, Dora Maar, 2002.
Contes pour rêver, 2001.
Le Roman du visage, 2000.
Le Roman d’un inconnu, 1998.
Une Personne déplacée, 1996.
L’Impératrice, 1993.
Il y a longtemps que je t’aime, 1991.
Dans les jardins de mon père,1989.
Sur la peau du diable, 1987.
La Première alliance, 1986.
Jeanne, 1984.
Taisez-vous, Elkabbach, 1982.
La Disgrâce, 1980.
Monsieur de Lyon, 1979.
Le Jardin des absents,1977.
Les Remparts d’Adrien, 1975.
Les Gens de Misar, 1972.
L’Été de la Saint-Valentin, 1972.

La citation de Nicole Avril

«Elle n’est pas seulement laide, ma pauvre petite fille, elle est sans grâce, c’est pire.»
[Nicole Avril] – La disgrâce (Extrait)

La bibliographie de Nicole Avril

  Dictionnaire de la passion amoureuse
  de Nicole Avril
  [Dictionnaire et anthologie]
  Résumé du livre
  La passion amoureuse surgit avec son hémorragie de sentiments dans la vie de chacun d’entre nous. C’est une délicieuse catastrophe, une volupté de l’enfer, une mort trop douce. On l’espère. On la redoute. Elle fascine. Aucune émotion n’a suscité à la fois une telle séduction et une telle aversion, car le domaine de la passion est celui des oxymores. On y souffre avec délectation. On aime au point de haïr. Loin d’en vivre, on voudrait en mourir.
Elle a inspiré nos mythes et nos créateurs : Tristan et Iseult et l’amour courtois, Anna Karénine, Platon, Stendhal, Edith Piaf, Belle du Seigneur, Héloïse et Abélard, La Duchesse de Langeais, Carmen, Werther, Wagner, Proust, Cocteau, Denis de Rougemont, Roland Barthes, L’Ange bleu, L’Empire des sens, Les Hauts de Hurlevent, Histoire d’O, La Femme d’à côté…

Cette passion amoureuse, Nicole Avril la fait à son tour scintiller de toutes ses redoutables facettes. De A jusqu’à Y. Entre l’amour et la passion, dit-elle, il n’y a pas seulement une différence d’intensité mais de nature. La passion serait à l’amour, ce que le cannibalisme est à la gourmandise.
L’oeuvre de Nicole Avril compte de nombreux romans. Entre autres, Les Gens de Misar, Monsieur de Lyon, La Disgrâce, Jeanne. Elle a signé un récit, Dans les jardins de mon père, et une biographie de Sissi, L’Impératrice. Elle a publié chez Pion Le Roman du visage, Moi, Dora Maar, Le Regard de la grenouille et Dernière Mise en scène.

Extrait du livre

Adultère
Je croyais, enfant, que l’âge adultère succédait tout natu­rellement à celui de l’adolescence. Fâcheuse confusion.
L’adultère fut longtemps considéré comme la double violation de la foi conjugale et du contrat matrimonial. Tandis que l’Église et la société pourchassaient les époux volages, la condamnation pour adultère devenait à la fois l’obstacle majeur et le principal moteur de la passion.

Tout ne procède-t-il pas de l’adultère dans le domaine de la création, depuis l’épopée des premiers temps jusqu’au roman contemporain ? Si Hélène, la trop belle épouse de Ménélas, frère d’Agamemnon, n’avait pas été enlevée par Paris, prince troyen, la guerre de Troie ne serait pas née dans l’esprit d’Homère. Les personnages de l’Iliade font déjà partie de la légende grecque avant même l’existence du grand poème épique. Homère n’estime pas nécessaire de revenir sur les événements qui ont déclenché cette guerre plus mythique que réelle. Il les suppose connus. Tout procède cependant du rapt initial et de l’adultère qui en résulta.
Quand l’Iliade commence, Hélène à la beauté plus qu’humaine coule à Troie des jours heureux et des nuits voluptueuses dans les bras du séduisant Paris. Loin de se sentir victime, elle semble avoir souscrit de tous ses sens à son rapt. Elle en savoure avec grâce les délices. Pourtant les Troyens, les Troyennes surtout, se mettent à sermonner leur captive. S’il comble ses propres désirs, son adultère risque d’entraîner les dieux et les hommes, sa nouvelle patrie et l’ancienne, dans un terrible bain de sang. Hélène ne peut que s’en effrayer c’est une femme honnête mais elle n’a pas la possibilité d’agir sur le déroulement d’événements qui la dépassent.

  Dernière mise en scène
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Dans un restaurant des Champs-Elysées, Kate Alison, célèbre romancière américaine, a rendez-vous avec Julien, séduisant escort boy. Sous cette identité et ce nouveau visage, personne ne pourrait reconnaître l’actrice qu’elle fut vingt ans plus tôt. A cette époque, elle aimait passionnément le metteur en scène qui lui avait permis de révéler son talent. Un accident de voiture a brisé leur vie. Il est mort et elle a perdu une partie de sa mémoire et de sa beauté. Que s’est-il passé le jour de l’embardée fatale ? Et qui conduisait ?

  Dans les jardins de mon père
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  "Dans les jardins de mon père, les lilas sont fleuris…" Cette ritournelle nostalgique au parfum suranné, n’évoque-t-elle pas le bonheur d’une vie paisible auprès de ceux qu’on aime? Ce que tout enfant serait en droit d’attendre pour affronter ensuite son destin…
Le bonheur? A cinq ans, Nicole Avril doit lui dire adieu. A cause de ce mal étrange qui déforme son visage, ce "joubi" dont elle inverse les syllabes pour en faire un bijou. Les hôpitaux, l’atroce odeur d’éther, la peur, le froid du réveil en salle de réanimation : tristes souvenirs d’enfance ! Mais il y a cette complicité, entre le père et la fille; la tendresse de la mère; la passion des livres… Univers chaleureux qui lui permettra de refermer ses plaies. De s’émerveiller d’être vivante, de se découvrir belle, enfin! A l’aube de sa vie de femme, pourtant, un autre drame l’attend…

  Il y a longtemps que je t’aime
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  J’écris en 2010 et je m’appelle Antoine.
Ma jeunesse s’est passée dans les années 80-90. En fait, c’est toute ma vie qui s’est jouée à ce moment là. J’avais quatorze ans. Ma mère venait de me mettre à la porte et j’avais trouvé refuge chez mon père. Il habitait près de la tour Eiffel, une grande maison dont les étages supérieurs formaient un immense atelier. Le domaine de Pauline, la fée Lumière. Elle était photographe la nouvelle femme de mon père.
Je croyais la détester… Tant de choses ont changé. Nous vivions au temps de la futilité. Une image chassait l’autre. On effleurait les jours. Ces années-là, je les ai aimées, Pauline, parce que je t’aimais.

  Jeanne
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Don Juan aujourd’hui, qui serait-il ? Une femme, répond Nicole Avril.
Jeanne, son héroïne, détient un pouvoir sur les corps et les coeurs, elle est chirurgien : chirurgie cardiaque. A mener sans relâche un combat contre la mort, Jeanne a appris à jouir d’une existence qu’elle sait toujours menacée. Avec jubilation, elle possède ses amants successifs mais, dans sa quête de l’éternel masculin, le désir meurt de s’accomplir. D’homme en homme, elle poursuit sa chasse. Et femme d’aujourd’hui, elle découvre la faim effrénée de son corps et il lui faut toujours plus : la volupté et l’amour, le désir et la complicité. N’est-ce pas trop demander ?
Nicole Avril crée avec Jeanne un personnage tout à fait neuf. Haletant, fiévreux, exalté, son roman mêle, dans un grand mouvement la finie et la violence.

  L’été de la Saint-Valentin
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Claire et Jacques… Forment-ils bien ce "couple uni" dont on parle au lycée où tous deux enseignent ? Depuis trois ans, il est vrai, ils mènent, dans une jolie résidence près de Paris, une vie sans histoire.
Seulement, voilà, Claire n’aime ni le calme ni le confort Belle, hardie, exigeante, elle est avide d’intensité en toute chose.
Un jour, presque par hasard, le couple se lie d’amitié avec Valentin Malval, un metteur en scène d’avant-garde, fantasque et passionné.
Quand ils partiront tous trois pour Istanbul par l’Orient-Express, la vérité d’un désir irrépressible obsédera, de nuit en nuit, Valentin et Claire.
Elle se sent prête à tout… pour tout perdre ou tout gagner.

  L’impératrice
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  De toutes les héroïnes imaginées par l’Histoire, Élisabeth d’Autriche fut, et reste, l’une des plus romanesques. Belle, mélancolique, rebelle, impératrice à seize ans, elle régna ainsi, jusqu’à son assassinat en 1898, sur des peuples aussi nombreux que ses songes. Or, de cette femme singulière, la légende n’a retenu, le plus souvent, que le profil mièvre de « Sissi », et il fallait qu’une romancière telle que Nicole Avril proposât enfin sa véritable résurrection.
D’où ce récit, tout de passion et d’érudition. « L’Impératrice », réanimée par le style d’un écrivain complice, retrouve les frémissements, les emportements qui firent son destin. Élisabeth : impériale et royale, poète, républicaine, éprise d’absolu, subjuguant l’Autriche-Hongrie par son charme sans pareil…
Mais, par-delà ce destin sublime et douloureux, c’est toute une Europe défunte qui est ici convoquée. Avec l’effervescence de ses nations. Avec ses drames. Avec son horizon assombri par la violence et la guerre. Élisabeth sut traverser les tumultes de ce monde d’hier qui préfigure le nôtre. Sa lucidité serait-elle, avec sa grâce, le plus précieux des trésors qu’elle nous lègue?

  La disgrâce
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  "Elle n’est pas seulement laide, ma pauvre petite fille, elle est sans grâce, c’est pire." En surprenant cette phrase dans la bouche de sa mère, Isabelle a cru mourir.
Hier encore, c’était une enfant heureuse qui n’avait que tendresse pour tout de que la vie lui donnait: un père bon et doux, une mère si belle, la grande maison face à l’océan son ami…
A son bonheur détruit, à la vérité qui la frappe comme une malédiction, Isabelle survivra métamorphosée, méconnaissable, adulte soudain. Impitoyablement lucide, elle découvre les secrets et les tares de ceux qu’elle aimait, durement hostile, elle n’est plus que volonté de vengeance et de domination. Est-elle à jamais enfermée dans osa disgrâce?

  La première alliance
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Sonia Salzères est de retour. Son père, le grand soyeux lyonnais, revit soudain. Elle a découvert le monde, connu le plaisir de quelques étreintes… Qu’importe tout cela? Leur alliance aussitôt se ressoude, intacte, saris faille.
Sans faille? Pour que survive pure, jalouse, exclusive, la fière dynastie des Salzères, elle doit rejeter les éléments étrangers. Geneviève, la secrétaire dévouée, puis Gabriel, le peintre, le marginal que croit aimer Sonia, complices dans une même et secrète passion, sortiront-ils indemnes de ce combat inégal? Et Julien, l’enfant bâtard, trouvera-t-il sa place dans cette tragique et innocente alliance ?
Les cernant tous, Lyon, belle et ombrageuse, la cité des passions tues, exacerbées.

  Le jardin des absents
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  II y a le soleil, la mer, les maisons aux ocres juteuses, les musiques et ?les danses. Ce pourrait être un village de vacances. Il s’en faudrait de très peu…
Et c’est là, au bout du monde, que Joden se réveille un matin. Que lui est-il arrivé ? Est-il fou ? Malade ? et qui hurle à voix basse au fond du jardin ? Sans rivage et sans mémoire, Joden se débat dans l’angle mort de sa vie.
Alors, survient Agna qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Elle est désormais son seul lien avec le passé, mais, changée et meurtrie par les épreuves, acceptera-t-elle de se sauver avec lui ? Autour d’eux, des hommes et des femmes jouent à s’aimer et s’inventent un passé glorieux sous le regard impassible des gardiens. La parade sociale, dérisoire et nostalgique, ne sert qu’à masquer la vacance des esprits et des cœurs. Pour quelle faute tous ces hommes doivent-ils subir un éternel été de paresse et d’oubli ?
Ainsi qu’une enquête policière, le récit progresse avec une logique implacable de découverte en découverte au rythme de Joden, de ses expériences et de ses tentatives d’évasion. Ce climat à la fois tragique et sensuel provoque un étrange malaise. Sont-elles vraiment si rares ou si lointaines, ces prisons du plaisir, de l’irresponsabilité ou de l’oubli ? Et, certains matins, ne nous réveillons-nous pas comme exilés de nous-mêmes ?

  Le roman d’un inconnu
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Pourquoi l’a-t-il abordée dès le premier soir? Pourquoi, la sachant romancière, prétend-il lui raconter sa vie? N’est-il qu’un don juan d’occasion ou un mythomane ?
Pourtant, elle se laisse prendre au charme et au mystère de ce quadragénaire dont les souvenirs remontent… à la guerre de 14. Il s’appelle Théo. Il a déserté. Il est devenu l’amant de Lorraine, qui a accepté de le cacher dans sa propriété. Les années ont passé. Il y a eu d’autres amours. Des drames. On dirait qu’il a puisé son éternelle jeunesse dans la perte de celles qui l’ont aimé.
D’une guerre à l’autre, de la région lyonnaise à l’île de Ré, le siècle défile. Et les lecteurs des Gens de Misar ou d’ Une personne déplacée retrouvent les thèmes de la romancière, les tourmentes de l’Histoire, les jeux étranges et fascinants du temps et de la mémoire.

  Les gens de Misar
  de Nicole Avril
  [Roman]
  Résumé du livre
  Cité du désert, Misar s’est retirée du monde depuis trente ans. Plus personne n’y entre, plus personne n’en sort. Seul, un professeur français est invité officiellement dans son université. Jérôme Ligner se porte volontaire. Misar ? une ville austère et baroque, misérable et opulente, pétrifiée dans la chaleur et dans l’angoisse une ville en forme de piège… Les gens de Misar ? Depuis le temps, ils ont désappris la révolte. Résignés, ils vivent par habitude. Mais, pour Jérôme Ligner, chaque visage est une étape dans la connaissance de cette ville : Sarann, qui se contente de l’innocence, le juge Kodol qui raisonne et qui condamne, l’architecte qui bâtît des rêves, Kleinia qui espère et qui détruit. Dans cette ville différente, Jérôme Ligner marche vers une femme différente. Roman d’aventure ? Fable politique ? Quête amoureuse ? En tout cas, Misar, ce rêve de pureté figé dans la pierre du désert, n’est pas peuplée de monstres, et le malaise qu’elle provoque naît d’une réalité qui est peut-être la nôtre.

  Monsieur de Lyon
  de Nicole Avril<
  [Roman]
  Résumé du livre
  A Lyon, en 1756, un bel inconnu brigue la charge de bourreau et ces messieurs de la Justice respirent. Enfin ! C’est que les candidats manquent depuis qu’un maléfice semble peser sur la profession. Camille Laubreçay officie d’ailleurs à merveille, avec des gestes aussi précis qu’élégants; en le regardant faire, les belles Lyonnaises frémissent. D’effroi ?
On dit que toucher le bourreau porte malheur mais celui-ci a de si beaux yeux, tant de grâce, que Mme de Grézieu serait prête à courir ce risque. Et Angélique aussi, sa jeune soubrette. Camille se dérobe…
Mme de Grézieu tentera de se venger… D’où vient-il, cet étrange bourreau ? Quel est son passé ? Et pourquoi a-t-il exigé ce tête à tête avec chaque condamné, juste avant le départ pour le supplice ?

  Sur la peau du diable
  de Nicole Avril<
  [Roman]
  Résumé du livre
  Pour Elvire, il n’était que New York. Manhattan et son panorama de gratte-ciel qui vous donne le vertige. Vertigo habituel depuis qu’elle essaie de vivre pour deux, associant à ses propres rêves, Marie, sa sueur, immobile, nouée par la paralysie.
Pour Alassane aussi, seul comptait le Nouveau Monde.Oublier les terreurs, les humiliations, le sordide. Oublier qu’il était Africain. Aussi quand Elvire l’engage comme chauffeur, il cesse de craindre, il s’attache à Marie avec la complicité de ceux qui ne peuvent s’exprimer.
Pourquoi faut-il qu’Elvire s’acharne à tout détruire? A commencer par elle-même. Accrochée à la souffrance de sa sueur, aliénée par sa passion aussi brutale que soudaine pour Alassane, elle n’est plus que revanche et fureur d’amour. En creux, en soif, en manque. Mutilée. Tel l’Ange déchu…

Nicole Avril

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Arts et Littérature. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s